google-site-verification=W9C9ArqaKdl4tuW1et_J_eg26-B9icdmft6xgMv7bTc FAQ - La Traverse - Louvain-la-Neuve

Vous trouverez ici les questions fréquement posées par les personnes qui viennent à notre rencontre. Nhésitez pas à nous contacter si vous avez une question dont vous ne trouvez pas la réponse ici.

Questions - Réponses

1

Qu’est-ce que la gestion mentale ?

 

C'est l'exploration, la description et l'étude des processus de la pensée consciente lors d'une prise d'information, de son traitement et de sa restitution.

 

Cette analyse de la conscience cognitive a été élaborée par Antoine de la Garanderie à partir de l'analyse des habitudes mentales de très nombreux sujets. La gestion mentale va analyser les habitudes mentales de la personne. Pour cela, 5 gestes mentaux sont étudiés : l'attention, la mémorisation, la compréhension, la réflexion, l'imagination.

Tous ces gestes utilisent les évocations et s'articulent entre eux en des stratégies différentes selon les sujets.

Ils sont toujours déclenchés par un projet précis. Chacun met en place très tôt des habitudes mentales, méthodes personnelles de traitement de l'information.

Ce sont des évocations faites spontanément, des gestes mentaux privilégiés, des enchaînements familiers. Mais il est toujours possible à tout âge d'acquérir de nouvelles habitudes mentales pour accroître ses performances.

2

Le coaching de vie c'est quoi ?​​​


Le coaching constitue une démarche d’accompagnement qui a pour but d’aider une personne à obtenir des résultats gratifiants et à rehausser sa qualité de vie. Le coach s’appuie sur des entretiens et sur la mise en place d’actions concrètes visant à atteindre le plus rapidement et le plus efficacement possible des objectifs personnels ou professionnels, de réaliser un changement ou d’améliorer une performance.


Le coach ne se pose pas comme expert, comme conseiller ou comme enseignant. Son rôle est d'accompagner la personne dans son travail et non d'inculquer des connaissances ou de prodiguer des conseils.


Il s'agit donc :​


•D'une démarche relativement courte (qui se mesure en semaines ou en mois selon le projet et non en années).
•D'un travail de mise en place d'actions ciblées à partir de l'individu dans le contexte de son projet.
•D'une organisation du présent et une anticipation de l'avenir et non une analyse du passé.

 

3

Pourquoi engage-t-on un coach ?​


On engage un coach pour plusieurs raisons :


• Pour atteindre ses objectifs plus rapidement.
• Par nécessité d’un coup de pouce, d’un support pour réussir.
• Parce qu'on n'a pas de solutions en vue et qu'on a besoin d’une personne qui nous aidera à en trouver.
• Parce qu'on a envie de dépasser la peur de ce qui nous attend si on ose un changement.

Le coach crée un climat favorable et sécuritaire au changement.
• Pour dépasser l'impuissance ressentie lorsqu'on tente de changer les choses.

Le coach aide à révéler notre potentiel et à prendre le contrôle de notre vie.
• Pour augmenter sa confiance en soi et/ou son estime de soi.
• Parce que se sentir soutenu donne le courage qui nous manque pour aller de l’avant.
• Pour parvenir à mieux gérer et/ou à mieux comprendre ses émotions.
• Pour parvenir à communiquer de manière assertive.
• Pour réussir à mettre des limites à soi-même et aux autres.
• Parce que l'on ressent un désir d'évoluer dans sa vie, de fonctionner différemment.

 

4

Coaching et/ou psychothérapie ?

 

Je dirais que la principale distinction vient de l'objectif que vous poursuivez. Si vous souhaitez travailler sur un objectif précis, ciblé en un nombre défini de séances, je vous conseillerais le coaching. Si par contre vous souhaitez aller à la rencontre de vous-même au gré de vos envies et en n'ayant pas spécialement quelque chose de très précis en tête, je vous propose une approche plus psychologique. Il est tout à fait possible de combiner les deux en fonction de vos besoins personnels.

C'est à vous de voir ce qui est bon pour vous !

5

Troubles logopédiques - Définitions

 

  • Troubles de la déglutition : « déglutition infantile » ou « atypique » : Il s’agit d’un trouble impliquant la musculature de la bouche et du visage qui interfèrent avec la croissance ou le fonctionnement des structures orofaciales (mâchoire, dentition, palais, etc.) souvent en lien avec des troubles articulatoires.

 

  • Intervention logopédique dans le cadre de traitements orthodontiques : La musculature de la bouche et du visage interfèrent avec la croissance de la dentition, de la mâchoire et/ou du palais. Des déformations sont observées par l'orthodontiste qui propose une intervention logopédique avant ou pendant la prise en charge avec l'appareil dentaire afin de ré-équilibrer les forces orofaciales et ainsi éviter la réapparition des symptômes. Souvent en lien avec des troubles articulatoires et/ou une déglutition infantile.

 

  • Dyslalie : se caractérise par l'articulation erronée ou l'absence d'un ou plusieurs sons : sigmatisme, chuintement etc…

 

  • Retard de langage : se caractérise par un retard significatif dans le développement du langage oral qui touche la sphère expressive et/ou réceptive, en l’absence de déficit intellectuel et/ou de déficience auditive. Il s’agit d’un décalage chronologique et d’une lenteur d’apparition du langage.

 

  • Dyslexie est un trouble persistant de l’acquisition et de l’automatisation de la lecture. La plupart du temps, la vitesse et la précision en lecture nuisent grandement à la compréhension.

 

  • Dysorthographie est un trouble persistant qui touche l’acquisition et la maîtrise de l’orthographe. C’est l’automatisation de la correspondance phonème‑graphème (correspondance de l’unité sonore à son unité écrite) ainsi que la capacité à se représenter visuellement l’orthographe des mots qui posent problèmes.

 

  • Dyscalculie et troubles logico-mathématiques est un trouble en mathématiques dû à un dysfonctionnement dans le domaine de la logique, de la construction des nombres et des opérations sur les nombres.

 

  • Méthodologie de travail : L’enfant ou plus souvent l’adolescent éprouve des difficultés à organiser son travail scolaire. J’aborde cette problématique principalement via le biais de la gestion mentale.

 

  • Dysphagie  est une difficulté à avaler. La personne éprouve une sensation de gêne ou de blocage au passage des aliments ou des boissons. Elle survient le plus souvent lors de la prise d'aliments solides, puis s'aggrave progressivement, se produisant ensuite aussi lors de l'ingestion de liquides. Elle peut aller jusqu'à l'aphagie (impossibilité de déglutir). Les causes peuvent être ORL, neurologiques, oncologiques, vasculaires (démences...).

 

  • Dysarthrie est une difficulté de l'élocution. Il existe deux grands types de dysarthries, qui diffèrent physiologiquement : Le type paralytique, avec diminution des possibilités de contractions musculaires des organes de la phonation (ex: AVC, SLA... ) Le type non paralytique, avec manque de coordination des organes phonateurs entre eux (maladie de Parkinson…).

 

  • Aphasie est un trouble du langage dû à une atteinte neurologique au niveau de la zone du cerveau en rapport avec les aires du langage. Elle touche des personnes ayant acquis le langage. Les causes de l'aphasie peuvent être un accident vasculaire cérébral, un traumatisme crânien, une tumeur, une infection...

6

Qu'est-ce que la PNL ?

 

La PNL a été élaborée en 1972 par John Grinder, professeur de linguistique, et Richard Bandler, mathématicien et pscychothérapeute.

 

PNL signifie : Programmation- Neuro – Linguistique

 

  • Programmation : Dès notre plus tendre enfance, nos apprentissages, nos manières de penser, sentir, ressentir et nous comporter se sont programmées.

  • Neuro : Notre capacité d’apprentissage, capacité à mettre en place nos manières de penser, de ressentir, et d’agir reposent sur le fonctionnement de notre système nerveux. C’est lui en effet qui par nos 5 sens perçoit l’environnement, l’interprète, le code et nous transmet les messages qui détermineront nos comportements.

  • Linguistique : Le langage manifeste la façon dont nous structurons notre pensée. Le langage véhicule nos expériences, nos perceptions et nos représentations du monde.

 

La PNL est donc un modèle qui nous donne les moyens de savoir :

 

  • Comment nous percevons le monde

  • Comment nous interprétons ces perceptions

  • Comment nous construisons notre réalité

  • Comment cette « réalité », notre modèle du monde détermine nos comportements

  • Comment nous pouvons intervenir pour changer ou réorganiser nos processus qui s’avèrent limitants.

  • Comment passer d’états problèmes à des états désirés

 

C’est une boîte à outils qui privilégie le comment au pourquoi. En d’autres termes, on se demande « comment vais-je atteindre mon objectif », et non pas « pourquoi je ne l’atteins pas ».

 

La Traverse - 17B-002 Champ Vallée 1348 Louvain-la-neuve  

Contact : Johanne de Bonhome : 0477/30.54.15 et Anne-Laure Terrisse : 0477/20.84.71  

Mail : latraverselln@gmail.com

Pour toute prise de rdv ou annulation, merci de contacter directement le professionnel concerné. La Traverse ne possède pas de secrétariat.

 

  • Facebook